jardin
- 1565 clics -

comment s’y prendre pour avoir ce qu’on espère retrouver dans son jardin

Le conseil de famille s’est réuni, la décision est prise à l’unanimité, la construction du bassin de jardin est adopté. Tous les membres de la famille sont ravis. Il va falloir maintenant finaliser le projet, établir des plans mais certaines règles sont à respecter.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à consulter les nombreux sites de passionnés sur la toile, vous y puiserez un nombre incroyable de petits tuyaux bien utiles.

Le bassin de jardin reste un endroit unique, un havre de paix et un centre d’intérêts sans pareil. Chaque membre de la famille sera attiré par cette ambiance, que ce soit les enfants avec une faune animale captivante à entretenir ou papa, maman, plus attirés par l’extraordinaire diversité de la flore.

La toute première chose à clarifier reste l’emplacement  pour installer votre bassin. La superficie de celui-ci est importante pour qu'elle s’intègre parfaitement au décor. Vous allez devoir jauger l’ensoleillement à l’endroit choisi, 5 à 6 heures par jour, mais pas beaucoup plus pour éviter certaines bactéries. Evitez la présence d’arbres aux abords, source de pollution importante. Enfin, réfléchissez aux nombreux raccords nécessaires (électricité, eau, évacuation) et surtout, n’allez pas mettre votre bassin isolé au fond du jardin…

Vous allez devoir opter ensuite pour le type de construction (bâches, coques ou béton) et vous préparez à du terrassement pour accueillir votre bassin.

Le système de filtration de votre bassin de jardin est l’un des éléments primordiaux Sachez que la pompe devra répondre à certaines contraintes et en particulier au volume d’eau à renouveler qui dépendra de la taille choisie pour votre bassin.

Votre bassin, construit, trônera fièrement au cœur du jardin et vous devrez vous pencher sur la vie qui l'animera, qu’elle soit florale ou animale. Là, encore une fois, des règles sont à respecter pour obtenir un parfait équilibre des genres.

Concernant les poissons, une grande variété est à votre disposition. Chacune d’elle demande des règles strictes très souvent liées à la grandeur du bassin et au nombre d’individus. Votre bassin ne doit pas devenir une mégapole surpeuplée, la flore et la faune n’y résisteraient pas.

Notons bien sûr le poisson rouge qui se décline en sous- familles (Comète, Ide Mélanote, Sarasa, Shubunkin, commun…), mais également certaines petites tanches ou alors notre préférée la carpe Koï, beaucoup plus fragile, qui demande un bassin adapté, mais qui reste tellement belle…

Enfin, les plantes et les fleurs, là aussi, il existe un grand choix pour le plaisir des yeux. Attention de nombreuses règles sont à suivre, également, pour telle ou telle espèce, mais la règle d’or, en ce domaine, reste le respect des profondeurs nécessaires.

Vous êtes parés, d’ici quelques semaines, vous allez pouvoir profiter ce cet extraordinaire micro-environnement très envoutant.